suis-je un ange noir
ou une fille qui veut le faire croire

je ne sais pas écrire la « bonne humeur »
je ne sais que écrire le malheur

les poèmes noirs ou plonge
mon plus grand désespoir. . .

les nuits ténébreuses,
ou je suis encore plus rêveuse. . .

un ange de tendresse,
un ange aux reflets d’ombres sombres. . .
sombre vie, sombre coeur, sombre  monde
 
dans ce monde sombre, 
je me laisse porter comme si je préparai
ma tombe. . .

une tombe remplis de moi
ou je laisse une trace de mon
passage pour que le temps ne l’efface pas. . .

un ange de tendresse,
un ange aux reflets d’ombres sombres. . .
sombre vie, sombre coeur, sombre monde

dans un monde de haine, de peine,
je m’efforce d’avancé même si je me sens
au bord d’un grand vide horrible. . . .

peut être est-ce ma façon de faire
autour de moi une carapace qui me
protège contre les rapaces qui sans
cesse me fracassent. . . .

Cet article a été publié le Jeudi 4 octobre 2007 à 20:33 et est catégorisé sous Non classé. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le Flux des commentaires. Vous pouvez laisser un commentaire. Les trackbacks sont fermés.

Laisser un commentaire


Mona... lit ça! |
le blog de jeanluke |
Le jeux Lyrique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | poesymymy
| La joie de vivre c'est le b...
| L'ATELIER-CAFE de Flor...